Football. La MOS laisse Gonfreville et Trouville-Deauville s’échapper : la chronique du R1 normand

Dans la lutte pour l’accession en National 3, le suspense est à son comble entre Trouville-Deauville et Gonfreville, co-leaders du Régional 1 normand à trois journées du terme de la saison. Avec désormais quatre longueurs de retard sur ces deux formations, La Maladrerie a-t-elle vu ses dernières illusions s’envoler ? Le bilan de la journée, c’est par ici.

Les enseignements de la journée

Deauville passe par la petite porte et maintient la cadence. En visite chez la lanterne rouge granvillaise, capable ces derniers temps de donner du fil à retordre à bon nombre de formations, les Deauvillais ont néanmoins fini par assurer le minimum en l’emportant d’un petit but grâce à ses goleadors Donisa et Diouf. De quoi permettre à la formation de la Côte fleurie de conserver la tête du classement à trois journées de la fin. Le duel avec Gonfreville s’annonce passionnant.

Gonfreville repousse Avranches et poursuit son duel avec Deauville. Dans une opposition de costauds face à la réserve avranchinaise, les Seinomarins se sont défaits du piège manchot pour empocher trois précieux points. Joli suspense en vue dans le duel à distance qui les oppose désormais à Deauville. Le sprint final est lancé et les trois dernières rencontres vaudront leur pesant de cacahuètes.

La Maladrerie lâche du lest au plus mauvais moment. Pendant que les deux autres prétendants au National 3 (Deauville et Gonfreville) font le plein de points, tous les feux semblaient au vert côté maladien pour les imiter. C’était sans compter sur la détermination de la Ferté-Macé, lancée en mission maintien. Les hommes de Stéphane Périnet sont venus glaner un point qui pourrait compter au moment du décompte final, pendant que la bande de Tony Théault pourrait regretter ces deux points perdus.

Equeurdreville assomme Bayeux, qui devra lutter jusqu’au bout. Dans le dur ces dernières semaines, les hommes de Christophe Gosselin ont parfaitement géré la rencontre face à Bayeux, à qui ils n’ont laissé que des miettes. Les Manchots respirent un peu (sans oublier leur match en retard à jouer à Granville), alors que les Bayeusains devront jeter un œil dans le rétroviseur et surtout prendre rapidement des points, sous peine de voir leurs poursuivants recoller et leur donner des sueurs froides à l’entrée du money-time.

Caucriauville fossoyeur d’un Verson moribond. Verson connaissait l’équation à résoudre pour espérer encore se maintenir. Une victoire face aux Havrais sonnait comme une nécessité. Pour autant, on n’a jamais vu les Versonnais à même de montrer les crocs en ce sens. À la différence de Seinomarins qui ont livré une copie de costauds, présents dans l’impact et en mesure de s’appuyer sur des individualités de talent.

Pour Verson, ça sent désormais le roussi à trois journées du terme. Une nouvelle défaite à Deauville dans deux semaines pourrait sonner le glas des hommes de Nico Vrel.

Coutances se donne le droit d’y croire. Déséquilibrée sur le papier, le sort de la partie qui a mis aux prises des Virois souvent très solides à des Coutançais en grosse difficulté a accouché d’une belle surprise, comme on les aime en ces fins de saison où chaque point compte.

Ce succès dans le Calvados permet aux Manchots de réaliser la grosse opération dans le bas de tableau, laissant désormais derrière eux la Jeunesse Fertoise et Verson, en plus des Granvillais désormais condamnés. Il leur reste quatre matches pour renouveler leur bail en Régional 1.

Les fiches techniques

US GRANVILLE (B) – AS TROUVILLE-DEAUVILLE : 2-3

BUTS. Granville B : Matheo Le Gall (11’), Paul Leherpeur (50’sp) ; Trouville-Deauville : Julio Donisa (34’, 63’), Hailé Diouf (42’).

ESM GONFREVILLE L’ORCHER – US AVRANCHES (B) : 2-1

BUTS. Gonfreville : Kouamé (22’), Mané (60’) ; Avranches B : Leny Belpré (48’).

MALADRERIE OS – JEUNESSE FERTOISE : 2-2

BUTS. La Maladrerie : Mathis Charlot (60’), Ewan Lechevallier (62’) ; La Ferté-Macé : Pierre Guesnon (25’), Clément Badreau (64’).

FC EQUEURDREVILLE-HAINNEVILLE – BAYEUX FC : 4-0

BUTS. Equeurdreville-Hainneville : Christian Heumi Kabon (16’), Brice Letan (28’), Pierre-Mickael Anquetil (46’csc), Tom Giguet (79’).

AS VERSON – LE HAVRE CAUCRIAUVILLE : 0-1

BUT. Caucriauville : Saïd Boudour.

AF VIROIS (B) – ES COUTANCES : 1-3

BUTS. Vire B : Kawczynski (59’) ; Coutances : Danguy (41’), Korval (88’), Jeanne (90’+2).

Sorties de vestiaires

Tony Théault (entraîneur de La Maladrerie) : « On n’a pas réussi à faire l’entame et la première mi-temps que l’on voulait faire. On a été trop timorés, on a manqué de rythme et de courses vers l’avant pour mettre en difficulté cette équipe. Il y a eu un tout autre visage en seconde période où on arrive à inverser la tendance en deux minutes et à mener au score. Mais une minute plus tard, on encaisse l’égalisation. On laisse filer des points qui nous tendaient les bras sur les deux derniers matchs qui sont préjudiciables pour la suite de notre saison.

Certains pensent peut-être que le niveau R1 est acquis et que jouer une équipe classée derrière nous, ça va le faire tranquille. Mais dans ce championnat il n’y a pas de petit match et on voit que lorsqu’on n’est pas tous au maximum de notre potentiel, ça devient compliqué et on devient une équipe moyenne.

Il reste trois matches, à nous d’apprendre plus vite de nos erreurs, pour tout donner sur les neuf points qui restent à prendre, et embêter le plus possible les équipes qui sont devant nous. »

Yann Fournier (entraîneur du Bayeux FC) : « C’est un naufrage collectif. On s’est fait manger dans tous les compartiments du jeu. On a trois semaines pou remettre les têtes à l’endroit avec cette coupure en championnat. On attaque la Coupe de Normandie la semaine prochaine, chose qui nous avait plutôt bien réussis l’année dernière. »

Kévin Leroux (entraîneur de l’US Avranches) : « Après six mois sans défaite, on retrouve cette sensation qui ne m’avait pas manqué. Un nul aurait été logique, même si notre domination n’a été que stérile une bonne partie du match. L’adversaire nous a attendus et bien contré, tout en prenant le dessus dans les zones de vérité. Après, comment être performants et intenses quand on ne joue jamais, entre les reports de matches et les trous du calendrier ? On est coupables d’un manque de rythme sur la rencontre, mais victimes du manque de matches dernièrement.

On revient au score sur l’engagement en deuxième mi-temps, sur une grosse séquence de maîtrise collective, et Gonfreville nous punit vingt minutes plus tard alors que l’on a un temps fort. Il nous reste cinq matches, il faut en gagner au minimum afin d’être maintenus, contre des équipes qui joueront leur peau. Nous devons être lucides et intransigeants sur la manière d’appréhender les deux matches en retard qui arrivent. »

Stéphane Périnet (entraîneur de La Ferté-Macé) : « C’est un bon point dans la course au maintien. On a mis beaucoup de discipline et d’engagement. Les joueurs ont su s’adapter au nouveau système. On reste dans la course et on va tout donner jusqu’au bout. »

Hailé Diouf (joueur de Trouville-Deauville) : « C’est une victoire dans la difficulté à Granville qui, comme à l’aller, nous a posé des problèmes et qui n’est vraiment pas à sa place au vu de la qualité de jeu proposée. Après avoir été menés 1-0 assez rapidement, on a su se réorganiser tactiquement pour reprendre l’avantage à la mi-temps.

Malgré l’égalisation de Granville et une expulsion de notre côté, on a su aller chercher le troisième but et faire preuve de solidarité en infériorité numérique pour pouvoir garder cet avantage et ramener trois points importants à l’extérieur. »

Nicolas Vrel (entraîneur de Verson) : « On avait l’occasion de recoller à cette équipe ainsi qu’à d’autres en vue du maintien. J’ai du mal à comprendre comment on peut perdre ce match contre une équipe certes athlétique mais

qui ne nous a pas outrageusement dominés dans le jeu. Je n’ai pas senti une véritable envie d’aller chercher quelque chose et c’est ce qui me gêne un peu. On a fait un début de match plus correct, avant de se liquéfier après le but adverse.

Le changement de dispositif après le repos n’a eu l’effet escompté. Aujourd’hui c’est davantage les attitudes et le comportement qui nous plombent ce match. Je ne pense pas qu’on triche mais on ne va pas assez au bout des choses. Au final on récolte ce qu’on sème, la semaine d’entraînement n’avait pas été très bonne. Il y a une forme de résignation parce qu’on donne beaucoup et on récolte très peu de points depuis un moment. On ne va pas lâcher mais on n’est plus trop maîtres de notre destin. »

Kalidou Thioubou (entraîneur du Havre Caucriauville) : « L’objectif était de reprendre de la distance sur Verson, sachant que l’on avait six points d’avance sur eux avant la rencontre. C’était un match difficile, on a plutôt bien maîtrisé la première période en ouvrant la marque. Après le repos on a trop voulu gérer sachant que Verson devait l’emporter pour continuer à espérer, même s’ils ont poussé en fin de match, sans pour autant que l’on subisse de véritables vagues. Notre gardien a été peu mis en danger. Globalement c’est une victoire maîtrisée face à un adversaire en difficulté. »

Cédric Henri (entraîneur de Vire) : « On a eu un manque d’envie dans ce match qui a permis à l’adversaire de prendre le match en main. Malgré tout on revient au score en deuxième mi-temps et on fait une erreur à la 90ème minute qui nous coûte le deuxième but. Après on tente le tout pour le tout et on prend un contre pour le 3-1. Il y avait une vraie différence d’envie entre une équipe qui lutte pour son maintien et une autre qui n’a plus rien à jouer du tout. Félicitations à Coutances. »

Christophe Gosselin (entraîneur d’Equeurdreville-Hainneville) : « C’est une belle prestation, avec le résultat au bout. On a réalisé un vrai bon match avec beaucoup d’intensité dans notre jeu et sur la durée. »

Arnaud Jérome (entraîneur de Granville) : « Ce match est un résumé de notre saison. Comment avons-nous pu perdre ce match ? Nous proposons un jeu de qualité, en alternant jeu combiné, phases de possession et verticalité. Nous menions logiquement 1-0 après dix minutes de jeu, suite à une action bien préparée et conclue par un dépassement de fonction. Les trente-cinq premières minutes sont de qualité sur les plans offensif et défensif. Nous avons juste perdu le fil pendant cinq minutes, après avoir « offert » l’égalisation, puis le 1-2.

L’adversaire n’a rien proposé dans le jeu, mais nous avons manqué de lucidité, de mobilité et de maturité sur les deux buts que nous offrons. L’adversaire obtient ensuite un penalty avec du vice, alors que nous étions en supériorité numérique. En termes de possession et d’occasions, il n’y a pas photo, nous étions meilleurs et la victoire devait nous revenir. C’est rageant et frustrant. Nous sommes punis car nous avons de l’ambition dans le jeu, mais nous n’allons pas renier nos principes.

On va s’atteler à développer nos jeunes joueurs qui iront s’aguerrir en R2 la saison prochaine et tâcher de revenir au plus haut niveau régional en ajoutant l’efficacité à notre jeu. Il reste quatre matches que nous voulons gagner pour respecter le championnat, puis essayer d’aller chercher une finale de Coupe des réserves, et maintenir notre équipe C en R3. »

Bastien Lemaire (joueur de Coutances) : « En première mi-temps, les deux équipes cherchent à jouer et elles cherchent également à chasser très haut. Les situations les plus chaudes sont à notre actif, on marque sur un bon ballon en profondeur donné à Maxence Danguy, il garde l’avance et termine bien. En seconde période, nos adversaires ne montrent pas grand-chose, on a plusieurs fois l’occasion de creuser l’écart, mais il y a eu un manque de réussite et de réalisme de notre part.

Vire revient dans le match sur une mauvaise gestion de la profondeur de notre part, la seule occasion pour eux en deuxième mi-temps. À force de pousser, nous parvenons à repasser devant à quelques minutes de la fin et finissons même par tuer le match dans les ultimes instants de la rencontre. Victoire 3-1 amplement méritée, ça nous permet d’y croire et de ne rien lâcher. »

Le classement des buteurs

16 buts : Giguet (Equeurdreville).

10 buts : S. Mendy (Caucriauville), C. Keïta (La Maladrerie), Donisa (Trouville-Deauville).

9 buts : Diouf (Trouville-Deauville).

8 buts : Ledos (Vire B).

7 buts : Danguy (Coutances), M. Keïta (La Maladrerie), Guillotte (Bayeux).

6 buts : Prodhomme (Avranches B), Ikouma Epogo (Gonfreville), Charlot (La Maladrerie), N. Epailly (Vire).

5 buts : Boinali (Avranches B), Aubel (Bayeux), Kouamé, Loppy, Mankour (Gonfreville), Lemaître (Granville B), Lechevallier (La Maladrerie).

4 buts : Diaco (Caucriauville), Heumi Kabon (Equeurdreville), Guesnon, Schweitzer (La Ferté-Macé), Hamzaoui (La Maladrerie), Gabriel (Verson), Perrier (Vire B).

3 buts : Fage, Belpré (Avranches B), Nehlig (Bayeux), Leroy, Hébert (Coutances), Pasquier, Létan (Equeurdreville), Zami (Verson), Gaillard (Vire B).

2 buts : André, Gesmier, Tshipamba (Avranches B), Anquetil, Matumona, Boudour (Caucriauville), Geolier, Giard, Korval (Coutances), Debout (Equeurdreville), Housset, Legrand (Granville B), Badreau (La Ferté-Macé), Hirèche, Canivet (La Maladrerie), Nguyen, Sarr, Souyris, Abdelkader (Trouville-Deauville), Deminguet, Le Roy, Nambot, Roger (Verson), Lefèvre, Kawczynski (Vire B), Mané (Gonfreville).

1 but : Ameke, Karamoko, Launay, Nsimba, Rennes, Lemeray (Avranches B), Esteves, Laridhi, Leterrier, Marazzi, Demelun (Bayeux), Dembélé, Mbuta, Niang, Sall, Sow, Thioubou (Caucriauville), Jeanne, Lebarbey, Ledentu, Lemaire, Bedel-Lair (Coutances), Giot, La Route, Woerther (Equeurdreville), Buluk, Dodard, Dogo Nenje, El Maini, N’Guessan, Zegai (Gonfreville), Auvray, Behma, Bonneil, I. Fofana, Fraudin, Lecellier, Lechevalier, Le Gall, Leherpeur (Granville B), Couillard, Chedeville, Juminer (La Ferté-Macé), Canivet, Ghertil, Hierma, Lefèvre, Lemarchand, Mathevet (La Maladrerie), Billaux, Diallo, Gilot, Le Quec, T. Mendy (Trouville-Deauville), Hébert, Jouan, Lecordier, Lequest, Seyer, Tall (Verson), Bachelet, Bekombo, Dallois, Mézange, N’Koua (Vire B).

Agenda

Samedi 20 avril (match en retard). 17 h : La Ferté-Macé – Avranches (B).

Samedi 27 avril (matches en retard). 18 h : Granville (B) – Equeurdreville-Hainneville ; 18 h 30 : Coutances – Avranches (B).

Cette chronique se veut produite du mieux possible. Vous pouvez utiliser les coordonnées inscrites sur le site web dans l’objectif d’indiquer des précisions sur ce post qui parle du thème «  ». Le site deauville-info.com vous soumet de lire ce post autour du thème «  ». deauville-info.com est une plateforme numérique qui archive différentes actualités publiées sur le net dont le domaine principal est «  ». Consultez notre site deauville-info.com et nos réseaux sociaux dans l’optique d’être au courant des nouvelles publications.