Meurtres et quiproquos au Texas : on a vu « LaRoy », un film trois fois primé au Festival de Deauville

Influencé par le cinéma des frères Coen, et plus précisément par leur premier long métrage « Blood Simple », Shane Atkinson livre un film choral dans lequel se croisent une galerie de personnages hauts en couleur. Un mari cocu, un faux flic souvent moqué, une ancienne reine de beauté qui ressasse le passé ou encore un tueur sadique. Tous sont au cœur d’une intrigue macabre qui démarre sur un simple malentendu. Amusante, mais peut-être pas aussi déjantée qu’on aurait pu l’espérer, cette comédie noire a le mérite de faire le portrait d’une Amérique reculée, livrée à elle-même et bercée par un esprit de « no future ». La prestation inspirée des comédiens, essentiellement des seconds couteaux du cinéma américain, ainsi que la volonté de s’intéresser de près à des loosers magnifiques, que l’on voit peu sur les écrans, font souffler un air de fraîcheur sur ce film indépendant, signé par un réalisateur qui devra affirmer son style à l’avenir.

Cette chronique se veut produite du mieux possible. Vous pouvez utiliser les coordonnées inscrites sur le site web dans l’objectif d’indiquer des précisions sur ce post qui parle du thème «  ». Le site deauville-info.com vous soumet de lire ce post autour du thème «  ». deauville-info.com est une plateforme numérique qui archive différentes actualités publiées sur le net dont le domaine principal est «  ». Consultez notre site deauville-info.com et nos réseaux sociaux dans l’optique d’être au courant des nouvelles publications.